Les "Actus"

 

 

Enquêtes publiques - Restauration Viredonne & Dardaillons

Les premières interventions préparatoires des travaux de renaturation de la Viredonne et du Dardaillon ont commencé au début du mois de mars dernier. Suivront les travaux de terrassement jusqu’à l’été et enfin les plantations et la revégétalisation des berges à l’automne prochain. Afin de présenter le déroulement de la phase chantier, plusieurs réunions publiques d’information sont programmées dans les communes concernées :

- Jeudi 13 Avril 2017 à 18h30 à Lansargues (salle Marcel Pagnol)
- Mardi 18 Avril 2017 à 18h30 à Valergues (salle Cassan en mairie)
- Mercredi 19 Avril 2017 à 18h30 à Saint Just (salle Bernadette Lafont)
- Jeudi 27 Avril 2017 à 18h30 à Lunel-Viel (salle Antoine Roux)

 

 Téléchargez le flyer d'annonce des réunions publiques >


Redonnons libre cours à nos rivières !
(Vidéo de 4 minutes, réalisation Agence de l'eau - 2016)

 

 

Une nouvelle gestion des rivières arrive à l’heure de la Gemapi
(Vidéo de 3 minutes, réalisation Agence de l'eau - juin 2015)

 

GEMAPI

La loi n°2014-58 du 27 janvier 2014, qui entrera en vigueur au 01/01/18, créé une nouvelle compétence de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI). Cette compétence obligatoire, est affectée au bloc communal avec transfert aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre : communautés de communes, communautés d’agglomération, communauté urbaines et métropoles.

L’Etat lance à ce sujet une lettre d’information électronique  :

- Lettre N°1 - février 2015
- Lettre N°2 - juin 2015
- Lettre N° 3 - octobre 2015
- Lettre N° 4 - mars 2016

 

Restauration et gestion des cours d'eau

Le bassin de l’étang de l’Or est caractérisé par une grande diversité de milieux aquatiques, cours d’eau, nappes souterraines, mares, lagune et marais, Une dizaine de petits cours d’eau dont 5 principaux (d’Ouest en Est) le Salaison, la Cadoule, le Bérange, la Viredonne et le Dardaillon se jettent dans la lagune.

Gestion des cours d'eau

Le Symbo, en partenariat étroit avec les collectivités concernées, met à jour les plans de gestion des principaux cours d'eau du Bassin de l'Or. Sur la base d'états des lieux précis effectués à partir de campagnes de terrain, les enjeux sont définis, des objectifs partagés avec les acteurs locaux et des programmes d'actions définis.

 

Restauration de cours d'eau

En concertation avec le Syndicat intercommunal d’assainissement des Terres de l'étang de l’Or (SIATEO), le Symbo a récemment réalisé une étude préalable à la programmation de travaux de restauration de deux cours d’eau du bassin versant de l’Or : la Viredonne et le Dardaillon. Cette action a permis d’identifier des projets de renaturation cohérent avec les objectifs d’atteinte du Bon Etat fixé par la DCE. Suite à cette étude, un programme de travaux est en préparation.

 

Entretien des cours d'eau

Les cours d’eau du Bassin de l’Or sont tous non domaniaux. Considérés non navigables, ils sont gérés par le droit privé : le fond et les berges (mais pas l’eau) appartiennent aux propriétaires riverains. L’entretien du lit et des berges incombe à ces mêmes propriétaires. Une personne publique peut se substituer à eux dans le cadre de travaux d’utilité publique.

Les cours d’eau sont des milieux naturels complexes. Ils assurent l’écoulement des eaux et des sédiments de l’amont vers l’aval ainsi que le drainage naturel des terres. Ils offrent des habitats naturels assurant la vie et la reproduction des espèces aquatiques ; sous nos climats méditerranéens arides, ils constituent parfois de véritables réservoirs de biodiversité. A ce titre, les cours d’eau sont protégés, et leur entretien régi, par le Code de l’environnement. Ce dernier précise que l’entretien a pour objectif « de maintenir le cours d’eau dans son profil d’équilibre, de permettre l’écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état écologique, notamment par enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives » (art. L. 215-14). Certaines actions d’entretien d’un cours d’eau peuvent donc être soumises à procédure administrative.

                                  

 

Réalisation : Grafibox.net