/Gestion des cours d’eau
Gestion des cours d’eau

Gestion des cours d’eau

LES ACTUS

Boucle pescalune !

Boucle pescalune !

Dans le cadre du projet de cheminement doux sur les berges du Canal de Lunel et du Dardaillon, dit “Boucle pescalune”, le Symbo est intervenu pour réaliser des travaux d’aménagement de berges…

lire plus
GEMAPI

GEMAPI

Fin 2019 et début 2020, le Symbo et ses 4 intercommunalités ont établi 11 conventions en vue d’une mise en œuvre de la GEMAPI par le Symbo …

lire plus

Le bassin de l’étang de l’Or est caractérisé par une grande diversité de milieux aquatiques, cours d’eau, nappes souterraines, mares, lagune et marais, Une dizaine de petits cours d’eau dont 5 principaux, le Salaison, la Cadoule, le Bérange, la Viredonne et le Dardaillon, drainent le bassin versant en se jetant dans la lagune. 

Ils sont tous non domaniaux. Considérés non navigables, ils sont gérés par le droit privé (Code de l’Environnement) : le fond et les berges (mais pas l’eau) appartiennent aux propriétaires riverains. L’entretien du lit et des berges incombe à ces mêmes propriétaires. Une personne publique peut se substituer à eux dans le cadre de travaux d’intérêt général ou d’urgence.

Les cours d’eau sont protégés, et leur entretien régi, par le Code de l’environnement. Ce dernier précise que l’entretien a pour objectif « de maintenir le cours d’eau dans son profil d’équilibre, de permettre l’écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état écologique, notamment par enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives » (art. L. 215-14). Certaines actions d’entretien d’un cours d’eau peuvent donc être soumises à procédure administrative. 

Entretien des cours d’eau 

Un entretien régulier annuel, permet d’éviter des travaux plus lourds pouvant être soumis à autorisation.  Afin d’obtenir une pratique cohérente sur l’ensemble du linéaire du cours d’eau, des petits travaux d’entretien à réaliser, le Symbo en partenariat avec le SIATEO, a entrepris d’élaborer des plans de gestion des 5 principaux cours d’eau du territoire. Ces programmes d’actions pluriannuels ont été effectués sur la base d’états des lieux précis effectués à partir de campagnes de terrain, les enjeux sont définis, des objectifs partagés avec les acteurs locaux 

 Chaque année, le Symbo en partenariat avec les services de la Police de l’Eau, l’Office Français de la Biodiversité et la chambre d’agriculture, organise une journée de sensibilisation des agriculteurs riverains de cours d’eau à leur entretien. Cette journée se déroule en deux temps : matinée est consacrée à des informations théoriques et administratives ; durant l’après-midi un chantier d’entretien est conduit.  

Dans le cadre de la GEMAPI , le Symbo intervient sur la mise en œuvre des plans de gestions pour le compte des Intercommunalités compétentes. 

Ainsi, pour le Pays de l’Or Agglomération et la Communauté de Communes du Pays de Lunel, le Symbo porte les DIG (Déclaration d’Intérêt Général) afin de pouvoir se substituer aux propriétaires privés et exécuter les travaux en conformité avec le contenu des plans de gestion. Pour la Métropole et la communauté du Grand Pic Saint Loup, le Symbo élabore les DIG qui sont portées par ces deux Intercommunalités et les assistent techniquement à la mise en œuvre des travaux d’entretien.   

 

Restauration de cours d’eau 

Face à l’état d’artificialisation de nombreux tronçons des cours d’eau du bassin de l’Or, les élus dans le cadre du Contrat de bassin de l’Or, ont décidé la mise en œuvre d’un ambitieux programme de restauration des cinq principaux cours d’eau. Son objectif principal est de pouvoir améliorer l’état écologique des cours d’eau au regard de la DCE (Directive Cadre Eau). Indirectement, ces travaux notamment par la création de cheminement doux contribuent à leur réappropriation de la part de la population.   

 

Viredonne-Dardaillon (2010 – 2019) 

En concertation avec le Syndicat intercommunal d’assainissement des Terres de l’étang de l’Or (SIATEO), une étude a été lancée en 2010 et s’est concrétisée sous forme d’un programme de travaux, lesquels ont été réalisés en 2017-2018.

Afin de déterminer la plus-value environnementale de ces travaux, une étude d’évaluation de ces travaux a débuté en 2019 en se déroulant sur une période de 3 ans.

Salaison (2014-2021)

Suite à une première investigation du Symbo, le secteur aval du Salaison, le plus dégradé a été priorisé pour entreprendre sa restauration. En 2020, commence le chantier de restauration qui devrait se terminer en 2021. 

 Cadoule & Bérange

 En 2020, il est prévu de conduire une étude préalable à la restauration hydromorphologique de ces deux cours d’eau qui débouche sur un plan stratégique de travaux de restauration.  

 

En savoir plus…